VENABLES GAULOISE

Au IIème siècle av JC, le peuple des Eburovices 1 « ceux qui vainquent par l'if 2 »  issue du peuple germanique des Aulerques va s’implanter principalement sur l’ensemble du territoire de l’actuel département de l’Eure. Leurs lieux de villégiature seront principalement sur les hauteurs d’où la translation de l’habitat de la vallée vers le belvédère actuel qui domine le fleuve et à l’intérieur du plateau comme le montre des traces d’une première occupation celto/gauloise sur un site d’un hameau de la commune situé sur l’axe d’une voie celtique entre deux grandes civitates que sont Evreux et les Andelys.

 

On sait très peu de choses de ces premiers « Gaulois », ils n’ont pas laissé de traces écrites car la transmission du savoir se fait oralement et de génération à génération. Depuis plusieurs décennies les études historiques et archéologiques ont connues un développement considérable et nous donnent un meilleur aperçu de la constitution des structures territoriales villageoises gauloises, et en particulier leurs installations sur notre territoire dont les traces sont observables pour des personnes averties. Ces sites seront constitués de petites exploitations de paysans libres sur des petites unités appelées « Vici » ou vivent en complète autarcie des clans familiaux avec une communication et des échanges restreints.

 

Pour aborder cette période gauloise il nous faut abandonner l’image controversée du gaulois Au vue des études actuelles la société gauloise avait un tout autre visage. Leur mode de vie est caractérisé entre l’ager et le saltus 3 , Bien qu’un début de défrichement sur l’ensemble du plateau a été fait durant le néolithique et la protohistoire, les massifs forestiers, les espaces incultes, les marécages en vallée forment encore des barrières naturelles au développement du futur village

C’est dans ce contexte que la culture gauloise va prendre son essor et modifier les pratiques agricoles et artisanales avec une maîtrise élevée de la culture et de l’élevage. Ils vont développer un bon niveau technique grâce à l’invention et au perfectionnement d’outils agricoles et de l’artisanat. Ils excellent dans le domaine de l’extraction et de la transformation des minerais. Cette maîtrise va leur donner une incontestable supériorité dans le domaine de l’armement et de la charronnerie. Sur le plan religieux ils vont amener avec eux de nouvelles croyances et les associer aux rituels celtes. Cette culture celto /gauloise va influencer la première terminologie du nom du village. Celui-ci évoluera au gré de l’histoire du village pour devenir un nom de renommée internationale.

1 Auguste le Prévot : Histoire du département et des communes de l’Eure tome 1

2 L’if : arbre sacré de la culture celtique. Quelle est son influence dans la terminologie du nom de Venables ?

3 L’ager les espaces cultivés, le saltus des espaces sauvages.