La prospection archéologique des sols du village de Venables à proximité du fleuve a permis de mettre en évidence l'installation de tribus celtiques durant la période de Hallstatt (IXième au IVième siècle av JC). Ces tribus vont s’intégrer à une population protohistorique plus ou moins nomade.

Durant la deuxième migration Celte de la période de la Tène, des tribus vont prendre possession des terres qui se situent dans le méandre de la Seine et se sédentariser dans un premier temps sur l'actuel hameau de la Mare sous Venables à proximité du fleuve. L'occupation du belvédère qui domine tout le méandre se fera durant la période de la Gaule Indépendante futur site du centre bourg du village.

 

Les Celtes étaient polythéistes, ils adoraient de nombreuses divinités qui étaient, à l'origine, des dieux de la végétation, de la guerre et en même temps des divinités tutélaires (protectrices). Cette culture celtique va influencer la première terminologie du nom du village. Celui ci évoluera au gré de l’histoire du village pour devenir un nom de renommée internationale.

VENABELEN par le mot VEN désigne une montagne et BELEN désigne le dieu soleil des celtes.

VENATIO en latin  désigne un terrain de chasse.

VENERIS temple dédié a Vénus.

VENA désigne une veine (filon de métal, filet d'eau).

VENABULUM désigne un épieu de chasseur.

 

Au XIIIème siècle, le centre administratif et militaire du village est appelé VENABLIS et VENABULA